Arbitrage : soyez précis après l'alerte

Aller en bas

Arbitrage : soyez précis après l'alerte

Message par L'ours le Sam 17 Mar - 18:20

article paru dans l' As de trèfle

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Arbitrage : Dingue Dinde et Digne Dindon.
Mauvaise explication – peut-on rattraper à la fin des annonces ?

 DUJARS
R832
RD9
AR43
D8
 
DINDON
5
AV876
D7
AR632
 DINDE
AD964
10532
106
104
 LECOQ
V107
4
V9852
V975
 
 
Dinde et Dindon viennent d’adopter une convention, lue dans « le Bridgeur » : une défense après 1SA adverse qui permet des contres punitifs.
(vous retrouvez cette défense dans le bridge de l'ours : ICI)

1SA en Nord. Avec cette main Dindon réveille à 2K, indiquant un bicolore majeure/mineure toutes deux indéterminées, la majeure comportant toujours 5 cartes.
Dinde doit annoncer la première majeure qu’elle accepte de jouer (au moins 3 cartes, mais  parfois 2). Donc 2C  chez Dinde

Dindon propose la manche et Dinde se laisse tenter, 4C par Est

Problème :
Quand Dindon a dit 2K Dinde, peu habituée à cette défense, n’a pas été claire :
« Bicolore, avec une majeure indéterminée qui comporte toujours 5 cartes »
Dans l’esprit de Dinde, c’est le bicolore qui est indéterminé, pourtant ce n’est pas ce qu’a compris Lecoq.

Tel que c’est formulé, il est légitimement en droit de penser que Dindon possède les K et une majeure.
Il élimine donc cette entame,
il opte pour P, entame qui donne le contrat en permettant d’enlever un K du mort.
Bien entendu Lecoq conteste, « s’il avait su, il avait une entame évidente à K », pour une de chute. Il appelle l’arbitre

Qu’en pensez-vous ?

Le règlement :
Que doit-on faire en cas d’explication erronée ou incomplète du partenaire ? (Loi 20F5 et 75B)
1)    En défense : pas question de rectifier ou de compléter les explications erronées ou insuffisantes du partenaire avant la fin du coup, ce serait lui donner des indications illicites.
2)    Si vous êtes dans le camps du déclarant, qu’il y a eu une erreur d’annonce mais que la bonne explication du système a été donnée, rien ne vous oblige à prévenir l’adversaire.
3)    Si vous êtes dans le camp du déclarant (déclarant ou mort) et qu’il y a eu un problème d’explication, vous DEVEZ rectifier avant l’entame (L20-5)

Le cas d’aujourd’hui
Dinde n’a pas commis de faute volontaire, mais son imprécision a pu effectivement être mal interprétée par l’adversaire, il aurait dû dire :
« Une majeure et une mineure toutes deux indéterminées, la majeure étant 5ème, pas forcément la mineure »
Dindon est tout aussi responsable. Si, comme le prévoit le code, il avait précisé l’explication insuffisante avant l’entame, l’adversaire ne pouvait plus prétendre être lésé (ça ne changeait rien à ses annonces) et il n’est pas du tout certain qu’il aurait trouvé l’entame carreau.

L’arbitrage
Non, monsieur Lecoq, à mon avis l’entame K n’était pas « évidente ». Pourtant, elle était tout à fait « possible » et, affectivement, l’explication était trompeuse.
Le doute doit vous profiter, je corrige donc par 4C moins un (Loi 40B4).
Décision certes dure pour les EO mais que Dindon aurait dû éviter.

Conclusion
-       Soyez précis dans vos explications.
-       Si une explication du système est erronée ou incomplète et que vous êtes dans le camp du déclarant, vous devez rectifier avant l’entame.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

C'est un point de règlement mal connu des joueurs, et je me suis entendu répondre par un arbitre national : "non mais ? il ne va pas non plus vous montrer son jeu !"

Non, monsieur l'arbitre, mais relisez le code, quand il est dans le camp du déclarant, le partenaire de celui qui a donné une mauvaise explication n'a pas "la possibilité" de corriger l'erreur avant l'entame,
il a L'OBLIGATION de le faire.
S'il ne le fait pas il transforme une erreur involontaire en erreur volontaire.

(il va de soi que dans le cas présent ce n'est pas "volontaire" de la part de Dindon qui ne s'est pas forcement rendu compte de l’imprécision de l'explication, mais combien de fois le partenaire sait que l'explication est fausse, et se garde bien de le dire. Les arbitres doivent considérer ce silence comme une circonstance aggravante.

L'ours

Messages : 10
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 69

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum